3 nouveaux projets de chercheurs du GIGA sélectionnés par Welbio

03/07/2017

welbio bureau

 

En 2009, le laboratoire de Fabrice Bureau a montré que les macrophages interstitiels (MIs) jouent un rôle important dans le maintien de l’homéostasie immune pulmonaire. En effet, chez la souris, ces cellules empêchent le développement de réponses immunes adaptatives contre les allergènes inhalés. Récemment, ils ont montré que les MIs jouent un rôle important dans la médiation des effets immunothérapeutiques des motifs CpG de l’ADN bactérien. Les CpG ont en effet la faculté unique d’induire une expansion substantielle des MIs à partir de monocytes et de leur conférer des propriétés hypersuppressives. Dans ce projet WELBIO, Fabrice et son équipe proposent d’étudier la plasticité phénotypique et fonctionnelle des MIs au steady-state et en conditions inflammatoires. Cela leur permettra de mieux connaître un élément essentiel du maintien de l’homéostasie pulmonaire et devrait apporter une aide dans le développement de nouvelles stratégies pour le traitement des maladies inflammatoires chroniques des voies respiratoires.

 

 

welbio close

 

L’étude des mutations génétiques responsables de la formation de cancer a permis de développer de nouveaux médicaments qui s’attaquent spécifiquement aux cellules cancéreuses et qui améliorent très significativement le pronostique des patients atteints de cancer. Il est maintenant établi que les cellules cancéreuses présentent une capacité d’adaptation exacerbée par rapport aux cellules normales. Ceci leur permet, à terme, de contourner la toxicité thérapeutique et de devenir résistantes aux traitements anticancéreux ciblés, ce qui réduit fortement le bénéfice de ces thérapies pour les patients. Le projet de l'équipe de Pierre Close vise à comprendre la stratégie développée par les cellules cancéreuses pour échapper au contrôle thérapeutique. Ils pensent que la manière avec laquelle les cellules s’adaptent fait intervenir un mécanisme fondamental que l’on retrouve déjà dans des organismes précoces (comme la levure) et qui modifie la façon dont les protéines sont synthétisées. Ils étudieront les changements qui interviennent dans la synthèse protéique au cours du développement tumoral et l’apparition de résistances aux thérapies anti-cancéreuses. L’objectif est de pouvoir interférer avec ce mécanisme afin de retarder le développement tumoral et d’améliorer la réponse thérapeutique des patients cancéreux.

 

 
welbio marichal
 
Les barrières épithéliales constituent l’interface physique entre l’hôte et son environnement, et sont à présent reconnues comme régulateurs majeurs de l’homéostasie immunitaire. Le but de ce projet est de comprendre comment une dérégulation des fonctions des cellules épithéliales (CE), en altérant les interactions entre l'environnement et l'hôte, peut contribuer à la pathogenèse de maladies mucosales telles que les maladies inflammatoires intestinales ou l’asthme. Thomas Marichal et son équipe ont démontré que le facteur d'échange de guanine appelé RABGEF1 était un régulateur majeur de la signalisation intrinsèque des kératinocytes qui maintient l'homéostasie de la peau et prévient le développement de dermatite atopique. Dans ce projet, ils vont investiguer le rôle de RABGEF1 spécifique des CE dans l’homéostasie mucosale et les interactions hôte-microbiome, en utilisant des modèles souris et du matériel humain relevants. Les mécanismes moléculaires par lesquels RABGEF1 maintient l'homéostasie épithéliale seront aussi étudiés. Ce projet va révéler de nouvelles connaissances par rapport aux fonctions des CEs qui sont fondamentales pour maintenir l'homéostasie mucosale et prévenir le développement de maladies à médiation immunitaire.
 

WELBIO

WELBIO est un institut de recherche interuniversitaire basé en Wallonie qui a pour mission de soutenir la recherche fondamentale d’excellence dans les domaines des sciences du vivant, et de promouvoir la valorisation des résultats scientifiques en applications biotechnologiques médicales, pharmaceutiques et  vétérinaires. A sa création, le Ministre-Président Wallon Rudy Demotte avait souligné que cette initiative contribuerait à renforcer l’excellence de la recherche en Wallonie ainsi que la reconnaissance internationale.
Lors du premier appel à projets (2010), le GIGA comptait 3 lauréats : Alain Chariot, Laurent Nguyen et Stéphane Schurmans. Le deuxième appel (2012) a vu recompensés les projets de Fabrice Bureau et Michel Georges. En 2015 (3ème appel), les projets de Alain Chariot, Christophe Desmet et Kristel Van Steen avaient été sélectionnés.